Des points de vues sur l'europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des points de vues sur l'europe

Message  eolh45 le Mer 20 Jan - 23:09

Le Moyen-Age est considéré , aujourd'hui , pour la plupart de nos
actuelles sommités universitaires , philosophiques et politiques ,
aveuglés qu'ils sont par l'idéologie qui les domine , comme un age
arriéré , barbare et sanguinaire , quand il n'est pas considéré
purement et simplement comme un age à oublier dans les plus brefs
délais des programmes scolaires , afin de laisser la place , comme cela
a été suggéré en ce début d'année 2010 , à l'enseignement de l'histoire
de l'empire du Mali , de l'Inde des Guptas ou encore des Zulus de
l'actuelle Afrique du Sud .

Après tout , en cette période de "grand métissage généralisé" , avec la
suggestion , pardon ! L'injonction quasi-permanente faite au peuple des
Gaules devenu masse vénale , inconsciente de ses origines , de sa
culture , de la "Weltanschuung" (Vision du Monde) qui l'anime depuis
tant de millénaires , de se mélanger , d'ouvrir les frontières à
"l'Autre" , de ne plus honorer les ancêtres et pire encore , d'afficher
son indifférence totale ou même cracher sur soi , cela est plutôt bien
pensé . Le "village mondial" tant espéré par certaines officines et
quelques populations est , à y parier , à ce prix .

Je n'aurais pas la prétention ni l'impétuosité de vouloir restituer une
mémoire à des "masses" qui souhaitent ardemment se suicider
collectivement dans le melting-pot qui leur est imposé , alors qu'ils
n'auraient qu'à se lever , tel un véritable peuple , et , refuser ce
qui serait considéré comme une atteinte à la mémoire en d'autres temps
. Comme un véritable affront fait aux grands ancêtres et un sacrilège
fait à la Tradition . Sacrilège autorisé , encouragé et parfois même ,
subventionné . Il y a , par contre , des sacrilèges à quelque autre
culte qui peuvent êtres punis par la loi et passibles de peines
d'emprisonnement . De manière générale , les esprits pervers qui
suggèrent ce génocide ethno-culturel infligé au peuple , possèdent
plutôt un esprit mémoriel et culturel plutôt fort et ne tolèrent guère
qu'on s'en prennent à leurs mythes . Inutile de donner des noms de
tribus , ce qui serait totalement inutile et hors de propos .
Superfétatoire et inepte . Néanmoins , les initiés comprendront ce
qu'il en est , de nos jours , hélas !

Je souhaite ardemment susciter la curiosité des lecteurs de cette
première partie , en espérant que certains changeront leur vision de
l'ère médiévale Européenne et Française en particulier . Après tout ,
l'immense littérature connue génériquement sous l'appellation de Heroic
Fantasy tire sa source intarissable dans la mythologie Celto-Nordique
du Moyen-Age . Cette magnifique littérature lui doit ses fées , ses
héros , ses dieux , ses avatars , ses chevaliers , ses elfes , ses
mythes , sa cosmogonie , on peut même dire tout .

Cette ère a connu un fait singulier : La religion Celtique , paienne ,
et le Christianisme ont pu coexister , pendant cette période ,
côte-à-côte , malgré des frictions évidentes . Des figures de l'Autre
Monde des Celtes avaient leur pendant christianisé , tel que l'illustre
Saint Martin ou l'adorée Sainte Brigitte , dont sera consacrée une
partie entière quant à leur biographie , d'origine Celtique . L'Eglise
a , peu à peu , détourné certains mythes et un grand nombre de
traditions paiennes à son profit , afin d'étouffer et de récupérer les
cultes Celtes pour mieux les détruire quelques siècles plus tard , sous
la Contre-Réforme .

Je ne chercherai pas davantage à critiquer ou à attaquer la religion
Chrétienne de manière gratuite . Toutefois , je m'aperçois que cette
église a réalisé un immense gâchis de manière calculée . Une tentative
de destruction bien entamée serait d'ailleurs l'expression la plus
juste . Entre la religion naturelle et la nouvelle religion chrétienne
, la population avait clairement opéré à un vaste syncrétisme de facto
, pouvant vouer un culte à tel esprit forestier ou à tel Saint , en
simultané . L'Eglise Romaine a toujours combattu , violemment , cet
état de fait . En détruisant par la suite ce "Pagano-Christianisme" du
Moyen-Age , l'Eglise n'a fait que répandre la mort , l'athéisme ,
l'indifférence à tout sacré et pour ainsi dire , à scié la branche sur
laquelle elle était posée . Sans ce syncrétisme , le Christianisme
n'avait plus rien à proposer de profond en terme de Sacré , de
traditions et de mythes .

La période qu'on appelle communément le "Moyen-Age" , par convention ,
est une ère riche en mythes , Traditions , festivités populaires et
rituelles . La vie était animée par des actes de piété et par une
symbiose totale avec la Cosmogonie Celtique , en Europe occidentale .
Cela doit commencer sans hésitation sous les auspices de la "Saison
Sombre" , à l'orée de la saison hivernale au tout début du mois de
Novembre , prennent forme les grandes figures qui vont gouverner à la
vision mythique du Moyen-Age Paien et Chrétien , à la fois . On suivra
cette dernière dans sa double lecture ; hagiographique , dans la
littérature et dans la forme folklorique . Voila un bref condensé tiré
du livre de Philippe Walter , "Mythologie Chrétienne" à propos de
Samain , la grande fête Celtique , ou passage dans l'autre monde .

"Dans l'ancien calendrier Irlandais , la fête du 1er Novembre porte le
nom de Samain et la nuit du 1er au 2 Novembre est riche de légendes qui
s'alimentent à un vieux fond mythique particulièrement vivant de nos
jours encore , dans certaines régions . C'est le moment où les êtres de
l'Autre Monde ont provisoirement la permission de rendre visite aux
vivants , mais c'est aussi le moment où les vivants peuvent accéder
furtivement à l'Autre Monde .

En Bretagne , il n'était pas rare de surprendre cette nuit-là , le Char
de la Mort qui entraînait les âmes vers leur demeure future . Anatole
Le Braz , dans "La Légende de la Mort chez les Bretons Armoricains" , a
rassemblé une véritable somme de traditions sur cette charrette
funéraire de la Toussaint . Il fallait éviter d'être sur sa route si
l'on ne voulait pas se retrouver également dans l'Autre Monde en
compagnie de la terrifiante meute aérienne de la Chasse Sauvage . Le
folklore Breton fourmille de traditions selon lesquelles un personnage
entend , dans la nuit du 1er Novembre , un vacarme extraordinaire . Il
s'agit de la charrette infernale qui fonce vers l'au-delà avec sa
cargaison de cadavres et de revenants . C'est le Diable qui , dit-on ,
chasse devant lui le troupeau vociférant des âmes qu'il conduit
définitivement en Enfer .

Dans les récits de la mythologie Celtique , la date de Samain est
souvent investie d'une valeur particulière de transition ou de passage
. C'est le moment où les êtres de l'Autre Monde viennent visiter les
mortels ; c'est aussi le moment où le héros Cuchulainn participe à une
chasse féerique au cours de laquelle il tue deux oiseaux qui sont en
réalité deux déesses de l'Autre Monde métamorphosées en oiseaux .
Samain correspond ainsi à une période privilégiée de communication avec
le "Sid" , l'Autre Monde de la Tradition Celtique .

Le concept de l'Autre Monde est véritablement central dans la
mythologie et les croyances Celtiques . A bien des égards , il livre la
clé d'une compréhension globale des rites et des mythes accordés au
calendrier . Evidemment , il ne faut pas entendre cet "Autre Monde"
selon un modèle exclusivement Chrétien , bien que les croyances
Chrétiennes finissent par s'y insérer . L'Autre Monde est l'univers de
prédilection des revenants , c'est surtout le monde des fées . Il
s'explique par la féerie et explique la féerie n'est elle-même que la
forme dégradée d'une magie divine . Cet Autre Monde constitue un grand
thème de la littérature d'origine Celtique et apparait avec insistance
dans la littérature médiévale Arthurienne .

En 998 , Odilon , quatrième abbé de Cluny , institua au 2 Novembre "la
Commémoration des Morts" ou le "Jour des Trépassés" . Il ne faisait
qu'adapter au Christianisme une vieille coutume Celtique qui voulait
qu'à cette époque de l'année les âmes étaient engagés dans leur
migration funéraire . En plaçant ce jour-là une fête des défunts , on
détournait vers le culte Chrétien les antiques croyances de la nuit de
Samain et on les rendait inoffensives parce qu'elles étaient
simultanément rattachées à une autre vision de l'au-delà qui offrait
l'espérance d'un paradis à côté de la menace de l'Enfer ."

Ainsi est résumé , en quelques lignes dans ce brillant texte , la fête
Celtique de Samain dont les survivances actuelles sont le rite
christianisé de la Toussaint et la fête devenue profane de Halloween .
La religion Celtique ponctue à huit occasions dans l'année des rites
religieux et mythologiques ponctuées de festivités folkloriques
populaires , les Carnavals médiévaux où il était permis d'entrer , en
quelque sorte , en communion avec les entités du Sid , l'Autre Monde .
D'être en symbiose totale avec cet univers parallèle et de rendre
hommages aux diverses figures divines et aux multiples fées venant de
ce monde mystérieux . Il ne va pas sans dire que la christianisation ,
loin de reprendre simplement le mythe à son compte en a changé
totalement le sens . Mais sous le vernis chrétien , persistait toujours
le fond cosmogonique Celte .

Loin d'être une ère de barbarie , le moyen-age a été pour l'Occident ,
une ère lumineuse , de connaissances , de fêtes et de rites et
d'épopées populaires qui ont été occultés avec le temps . Le relecture
de cette période nécessite aussi une redécouverte de la mémoire
Européenne , et Celto-Nordique plus particulièrement , source toujours
féconde de l'époque médiévale . Puisse la Fortune donner l'opportunité
de redécouvrir l'ensemble du monde enchanteur des mythes Celtiques du
Moyen-Age , sans parti pris , dans cette ère si tourmentée et de débat
pseudo-identitaire , ce ne sera jamais superflu .

Ainsi , donnons raison à ce vieux proverbe Breton : "Trois bougies
repoussent les ténèbres ; la Vérité , la Connaissance et les Lois de la
Nature".

Je ne site pas la source, puisque nous somme "regardé" !
avatar
eolh45

Messages : 36
Date d'inscription : 13/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des points de vues sur l'europe

Message  Neodruide le Sam 3 Juil - 9:53

Tout est dit camarade...
avatar
Neodruide

Messages : 3
Date d'inscription : 03/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum